République de Côte d’Ivoire
MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ET DU DÉVELOPPEMENT RURAL
“Aujourd’hui comme hier, le succès
de ce pays repose sur l’agriculture”

« 2018, ANNÉE DE LA TRANSFORMATION LOCALE DES MATIÈRES PREMIÈRES », INDIQUE LE PORTE-PAROLE BRUNO NABAGNE KONE

  
  
22 / 12 / 2017

« 2018, ANNÉE DE LA TRANSFORMATION LOCALE DES MATIÈRES PREMIÈRES », INDIQUE LE PORTE-PAROLE BRUNO NABAGNE KONE

Communiqué du conseil des ministres du mercredi 20 décembre 2017                                                                           

Le mercredi 20 décembre 2017, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11h à 15h, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Paix, à Yamoussoukro, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.

L’ordre du jour de cette réunion comportait les points suivants:

A/-Mesures Générales

−          Projets de loi

−          Projets de décrets

B/-Mesures Individuelles

C/-Communications

Au titre du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté une communication relative à la campagne de commercialisation du café 2017-2018.

La campagne café 2017-2018, comme la campagne précédente, connaît une forte baisse du niveau de production, liée notamment à la sécheresse sévère observée sur la période de janvier à mars 2016, de floraison et de nouaison des fruits.

Aussi, dans l’optique d’assurer aux producteurs de café un revenu rémunérateur et ainsi de les inciter à développer davantage cette culture, le Gouvernement et le Conseil du Café-Cacao ont consenti des efforts importants en se privant notamment de certaines ressources fiscales et parafiscales.

Ainsi, sur proposition du Conseil du Café-Cacao, le Conseil des Ministre a approuvé, pour la campagne 2017-2018, le barème et un prix garanti de 750 francs CFA/Kg aux producteurs pour le café séché, décortiqué, trié, ne comportant aucune matière étrangère. Ce prix est identique à celui de la campagne 2016-2017, malgré la baisse des prix observée sur le marché international, induisant une subvention au profit des producteurs de l’ordre de douze (12) milliards de francs CFA qui seront financés par les excédents de stabilisation du Conseil Café-Cacao.

Dans cette dynamique, le Conseil a instruit le Ministre chargé de l’Agriculture et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre toutes les dispositions opérationnelles, y compris les sanctions appropriées, pour le respect strict du prix garanti aux producteurs.

Le gouvernement prévoit également la mise en œuvre du projet d’appui de la compétitivité de la filière anacarde, dont la capacité de transformation est passée de 50 000 à 100 000 tonnes, afin de porter le taux de transformation des matières premières à 50% à l’horizon 2020 contre 10% actuellement.

S’agissant du bilan des activités du PAP à fin novembre 2017, Bruno Nabagné Koné en a relevé de grands acquis, notamment l’admission de la Côte d’Ivoire au Programme Compact du Millennium Challenge Corporation (MCC), le démarrage du programme de réduction de la migration irrégulière, la mise en œuvre des réformes du Doing business et l’accroissement de la production du cacao de 254 000 tonnes.


A voir également
PNIA Programme National d’Investissement Agricole
En savoir plus

Statistiques

© 2016 Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural
Conception & réalisation
footer-shadow